Prendre soin de soi, ça veut dire quoi pour moi?

*Article initialement publié en Août 2017 sur bonheuretboustifaille.com*

Jour après jour, j’apprends à mieux prendre soin de moi. En découvrant le mouvement Santé Pour Toutes les Tailles (Health At Every Size – traduction libre) et la pleine conscience, ma vision de ce que ¨prendre soin de soi¨ veut dire a vraiment changée. Aujourd’hui, prendre soin de soi pour moi veut dire s’accepter comme on est autant que possible et répondre à nos besoins du mieux qu’on peut.

À en croire les marketeurs et les médias, prendre soin de soi équivaut à consommer. Des crèmes anti-rides aux diètes amaigrissantes (jamais appelées diètes de nos jours mais plutôt ¨styles de vie¨), leur définition semble plutôt en venir à ¨fais tout ce qui est en ton pouvoir pour que ton esthétisme se conforme à l’idéal de beauté du jour et que ta vie ressemble au rêve américain¨. Accessoirement, on nous promet aussi le bonheur si on arrive à bien ¨prendre soin¨ de nous. La publicité d’aujourd’hui n’est pas ce qu’elle était, si on regarde sans avoir mis nos lunettes critiques, il est vraiment facile de tomber dans le panneau et de consommer en croyant que c’est pour notre bien.

Mais ces compagnies ne veulent pas vraiment le bien de leurs consommateurs. La preuve, si elles voulaient vraiment que nous prenions mieux soin de nous, elles ne capitaliseraient pas sur notre honte, notre culpabilité et nos insécurités. Parce que pour vouloir réellement prendre soin de soi, il faut être convaincu de valoir quelque chose, que notre corps et notre santé mentale valent l’investissement. Ragen Chastain, une activiste fat positive donne souvent l’exemple suivant pour expliquer que ce n’est pas en détestant son corps qu’on voudra s’en occuper: imaginez que vous recevez un cadeau que vous n’aimez pas mais dont vous ne pouvez pas vous débarrasser, qu’allez-vous en faire? Allez-vous le mettre en valeur et bien vous en occuper pour pouvoir en profiter le plus longtemps possible? Biensûr que non! Pour vouloir investir en soi-même, il faut d’abord en voir l’intérêt, le but, l’importance.

Si une personne ou une publicité vous fait sentir que vous n’êtes pas assez, que vous devez changer, que votre apparence n’est pas satisfaisante, que vous devriez douter de votre valeur en tant qu’humain parce que ceci ou cela ou autre chose, demandez-vous ce qui se cache derrière ce message. Ce message dit-il vraiment quelque chose sur vous en tant qu’individu, ou est-ce qu’il sert à vous vendre quelque chose pour vous aider à pallier l’insécurité qu’il vient de créer chez vous?

J’aimerais exprimer quelque chose qui semblera peut-être évident: vous êtes « assez » exactement comme vous êtes maintenant. Personne n’est parfait et malgré ça, nous méritons tous de voir nos besoins assouvis et d’être traités avec respect. Non, nous n’avons pas à mériter de manger quelque chose, que ce soit un doughnut ou une carotte, nous n’avons pas à courir un marathon pour mériter une sieste, nous n’avons pas à nous excuser de devoir prendre un moment de solitude pour nous ressourcer, ou de nous éclipser quelques heures pour pleurer en paix parce que, ben, on en a besoin. Nous méritons tou.te.s notre propre tendresse et notre propre empathie, souvent généreusement dirigées vers les autres. Et ce, qu’on soit petit, mince, gros, grand, roux, brun ou multicolore (comme moi!), peu importe notre contexte socio-économique ou nos capacités physiques ou psychologiques.

En bref, pour moi, prendre soin de soi, ça veut dire: être à l’écoute de mes besoins physiques et psychologiques et de faire de mon mieux, tous les jours, pour y répondre. Ca veut dire diriger mon énergie vers l’intérieur quand je manque de jus.

Concrètement, ça veut dire manger intuitivement, sans aucune restriction. Ça veut dire bouger mon corps quand j’en ressens le besoin, en faisant une activité qui me rend heureuse. Ça veut dire me reposer quand j’en ressens le besoin même quand j’ai 70 000 choses à faire. Ça veut dire demander de l’aide. Ça veut dire rester fidèle à moi-même autant que possible, authentique.

Ca ne veut pas dire que je ne pense qu’à moi, j’investis mon énergie dans les gens et les choses qui me tiennent a cœur. Mais je connais mes limites et j’essaie de les respecter autant que possible. Je ne veux pas me présenter comme l’exemple à suivre, je crois qu’on est tous constamment entrain d’apprendre à mieux nous accepter et à mieux prendre soin de nous. Je voulais juste vous raconter où j’en suis!

Ce qui est génial avec tout ça, c’est que ça ne coûte pas grand-chose et que tout le monde peut le faire à sa façon. C’est une philosophie qui peut être adoptée à tout âge, il n’y a aucun pré-requis sauf peut-être le fait de savoir lire/écouter (voir liste de ressources ci-bas). Je crois sincèrement vous offrir une meilleur deal que toutes ces compagnies et autres gurus du bonheur, qu’en dites-vous?

Voilà pour la p’tite philo du vendredi,

N’hésitez pas à me contacter si vous voulez me communiquer amour/insultes ou autre (je suis très très open) @julialevyndejuru@gmail.com ET/OU suivez-moi sur facebook et instagram!

Prenez soin de vous xx

Une liste de personnes/philosophies à découvrir:

The Illusionists, par Elena Rossini (documentaire, anglais)

Le blogue de Dr. Karine Gravel sur l’alimentation intuitive

Dix Octobre, le blogue de Gabrielle-Lisa Collard (mille cœurs!)

Body Respect, par Dr. Lucy Aphramor & Dr. Linda Bacon (livre, anglais)

Tara Brach, par Tara Brach (podcast, anglais)

La page facebook de l’organisme Équilibre

 

Photo par Autumn Goodman sur Unsplash

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *