BLOGUE

Respecter son corps pour mieux en prendre soin

Voici le 8e article de ma série sur l’alimentation intuitive

Le 8e principe de l’alimentation intuitive touche l’image corporelle, ou la perception qu’on a de notre corps1. Eh oui, la relation qu’on entretient avec notre corps a souvent un effet sur nos habitudes alimentaires. Plus on est en guerre avec notre corps, moins on l’écoute et moins on le respecte.

Remarquez-vous une différence au niveau de vos comportements alimentaires pendant les périodes où vous vous sentez bien dans votre peau en comparaison à celles où vous avez plus de difficulté à accepter votre corps?

Manger ses émotions… est-ce que c’est mal?

Voici le 7e article de ma série sur l’alimentation intuitive

Dans cet article, j’offre une perspective légèrement différente de celle des auteures du livre « Intuitive Eating », mais la conclusion est la même.

Quand on parle de « manger ses émotions », on fait souvent allusion au fait de manger pour se réconforter. Parfois, la définition inclut le fait de manger lorsqu’on ressent des émotions positives. Dans cet article, je parle surtout du fait de manger en réponse à des émotions négatives.

Comment Viser la Satisfaction en Mangeant

Voici le cinquième article de ma série sur l’alimentation intuitive

Les régimes  à répétition  ont tendance à nous faire oublier ce qu’on aime car ils nous forcent à manger selon des règles précises. L’alimentation intuitive propose de rendre à chacun.e la responsabilité de choisir quoi manger selon ses goûts et ses envies du moment. L’objectif?  Permettre à chacun.e d’être pleinement satisfait.e  de ce qu’elle ou il mange.

Comment Savoir Quoi Manger (et faire la paix avec la nourriture)?

Voici le troisième article de ma série sur l’alimentation intuitive

Sortez votre calepin (ou votre cellulaire)! Cet article vous propose des petits exercices de réflexion.

Le troisième principe de l’alimentation intuitive est à mon avis le plus controversé parce qu’il est souvent mal compris. C’est aussi celui qui peut causer le plus d’angoisse au départ. Par contre, une fois qu’on a réussi à l’adopter, j’ai envie de dire que c’est le plus libérateur et gratifiant!

Comment Savoir Quand Manger?

Voici le deuxième article de ma série sur l’alimentation intuitive

Dans un monde où le contrôle du poids est glorifié, la sensation de faim fait peur. L’internet regorge d’articles sur les façons de calmer sa faim en consommant le moins de calories possibles. On nous encourage à ne plus faire confiance à notre corps et à ses signaux. C’est le début d’un cercle vicieux, car notre corps perd à son tour confiance en notre capacité de le nourrir adéquatement lorsqu’il se retrouve en manque de nutriments.

La lune de miel: Le seul régime qui « marche »

Voici le premier article de ma série sur l’alimentation intuitive

Marié.e ou pas, vous connaissez sûrement cette lune de miel. Elle commence dès la première livre perdue. C’est un feeling incomparable, comme un high. On se dit « ça marche! ». Rapidement, les compliments jaillissent de partout.

On s’habitue à cette nouvelle routine, attention, le but est la santé avant tout, n’est-ce pas?

Mangeuse Intuitive, Qui Es-Tu?

La mangeuse intuitive est une personne comme une autre. Sauf que…

Sauf qu’elle n’hésite pas longtemps avant de décider quoi prendre au restaurant; chaque occasion de manger est nouvelle et son issue ne dépend pas de ce qui a été mangé plus tôt. Elle sait ce qu’elle aime manger mais n’a pas peur de la variété: chaque nouvel aliment est une occasion pour elle de titiller ses papilles différemment. La mangeuse intuitive ne ¨brûle¨ pas ses calories au gym: elle répond à ses besoins de manger et de bouger sans penser contrôler son poids. Quand il y a des cupcakes au bureau, elle en prend toujours, ou pas, en fait c’est imprévisible, selon son désir du moment. La mangeuse intuitive n’éprouve pas de honte amère en mangeant, ça lui permet de profiter du goût des aliments. Elle n’éprouve pas non plus de fierté quand elle mange un légume, elle sait que la moralité n’a pas sa place dans son assiette. Quand elle se sent inconfortable après un repas, elle desserre sa ceinture (ou déboutonne son pantalon!) et se flatte le ventre parfois. En attendant que ça passe. Pis quand son ventre gargouille, ben elle le nourrit. En fait, elle écoute son corps, elle veut en prendre soin. Elle a compris que le problème, c’est pas lui, mais bien la culture dans laquelle elle vit. Après des années, peut-être, de combat et de lutte, elle a arrêté de se blâmer pour son ¨indiscipline¨. Elle a lâché prise, de la plus douce des façons.

Deux Mots-Clés pour La Saison des Fêtes: Satisfaction et Auto-Compassion

La période des fêtes est à nos portes. Elle est souvent accompagnée de son lot de stress; la routine prend le bord pour donner place aux retrouvailles, aux moments passés en famille ou entre amis, ou encore à beaucoup de solitude. Il y aura peut-être des personnes que l’on aurait préféré ne pas revoir et des conversations que l’on tentera d’éviter. Et puis biensûr, il y a le côté bouffe. Les plats préférés seront au rendez-vous et en abondance à part de t’ça! Pour certain.es, cet aspect est difficile à gérer. Surtout quand on est nombreux et que chacun a sa relation complexe avec la nourriture. Malheureusement, la société dans laquelle on vit fait que ce sont ceux qui ont une relation saine avec la nourriture et leur corps qui sont les plus rares. On est devenus habitués aux conversations sur le poids et sur la culpabilité éprouvée après avoir « trop » mangé.